Apprenez à équilibrer parfaitement le taux d’humidité dans votre habitation

15 mars 2021 - Le taux d’humidité dans votre habitation peut avoir une grande incidence sur votre niveau de confort et vos factures d’énergie. Voici quelques conseils de base sur la façon de le gérer.

Apprenez à équilibrer parfaitement le taux d’humidité dans votre habitation

Pour gérer le taux d’humidité dans votre habitation, il faut d’abord agir sur les sources d’humidité ou de sécheresse. Qu’il s’agisse entre autres de prévenir les allergies ou de rehausser le confort des occupants, un taux d’humidité approprié est important pour assurer votre bien-être en général et maintenir votre habitation en bon état. De façon générale, un air très sec indique qu’il pourrait y avoir beaucoup de fuites d’air (autrement dit, une ventilation excessive) dans votre habitation; en revanche, un air très humide pourrait signifier que votre habitation est trop étanche (autrement dit une ventilation insuffisante). «Du point de vue énergétique, une personne qui a largement besoin d’utiliser un humidificateur aurait intérêt à étanchéiser son habitation», explique Stephen Dixon, consultant international qui aide les entreprises et les privés à consommer l’énergie plus judicieusement. Vous vous demandez à quel point votre habitation est étanche et quelles mesures prendre pour colmater les fuites d’air? Notre interlocuteur suggère de procéder à un test d’infiltrométrie pour vérifier le degré d’étanchéité. Pour ce test, un conseiller en efficacité énergétique agréé fera fonctionner un gros ventilateur devant une porte extérieure, afin de dépressuriser l’air intérieur et de détecter ainsi les endroits où l’air s’infiltre dans votre habitation à travers les fissures. «Tous les petits orifices et toutes les petites fuites qui s’additionnent peuvent représenter une grand fuite, précise Stephen Dixon. Dans un cas, le test d’infiltrométrie a par exemple montré qu’ils représentaient l’équivalent d’un trou de 60 cm de diamètre dans un mur». Un conseiller en efficacité énergétique agréé peut aider à détecter les fuites et proposer des mesures pour améliorer l’étanchéité de votre habitation. Vous pourrez ensuite mieux gérer le taux d’humidité et la température et réduire le gaspillage d’énergie.

Modernisation des portes et fenêtres

Il est toujours avantageux d’installer un coupe-froid et d’appliquer un produit de calfeutrage autour des portes et des fenêtres pour améliorer l’étanchéisation. Si vos portes extérieures sont vieilles et que vous constatez une grande fente au-dessous, vous auriez intérêt à installer aussi un coupe-froid pour bas de porte. Vous pourriez aussi envisager de remplacer vos portes et fenêtres pour éliminer les fuites d’air. Il est important, au-delà des obligations légales (double vitrage, etc.) de vous assurer que les nouvelles fenêtres sont installées selon les règles de l’art par un entrepreneur compétent.

Un air trop humide

Les ventilateurs d’extraction, intégrés ou non, constituent un moyen simple et relativement bon marché de remédier à l’excès d’humidité dans l’air. M. Dixon recommande d’en utiliser un lorsque vous prenez une douche ou un bain pour empêcher l’humidité de la salle de bains de gagner le reste de la maison. De même, utilisez la hotte de cuisine lorsque vous faites cuire des aliments. Par exemple, une cuisinière à gaz est souvent une importante source d’humidité dans la plupart des habitations (parce que la vapeur d’eau est un sous-produit de la combustion du gaz). La plupart des gens l’ignorent.
Lorsque vous faites la vaisselle, vous pouvez ouvrir une fenêtre dans la cuisine pour aider à réduire l’humidité et la condensation. Un ventilateur récupérateur de chaleur est parfois la solution pour aider à éliminer l’excès d’humidité dans une habitation. Vous pouvez aussi utiliser un déshumidificateur électrique portatif. Il en existe d’excellents modèles, fabriqués en Suisse, et à des prix accessibles. Évidemment, optez pour un modèle consommant moins d’énergie. De plus, n’oubliez pas de choisir un modèle dont la capacité correspond à la superficie de la zone à déshumidifier. Pour une zone vaste, comme le sous-sol d’une grande maison, il faut un déshumidificateur de grande capacité. Une capacité appropriée est également cruciale pour assurer l’efficacité du système de chauffage et de climatisation de votre habitation. Si le moment est venu de remplacer votre chaudière , assurez-vous de choisir la capacité qui convient de manière à éviter que votre système entraîne des problèmes d’humidité.

Tirez parti de la nature – utilisez des plantes

Certaines plantes d’intérieur, comme le lys de la paix, la fougère de Boston et le lierre commun, peuvent faire augmenter le taux d’humidité ambiant et réduire la nécessité d’utiliser un humidificateur pendant les mois d’hiver secs. Les plantes grasses qui poussent dans le désert, comme l’aloès, peuvent aussi aider à ce chapitre. Gardez à l’esprit que certaines plantes d’intérieur tropicales exigent un environnement humide. Si un excès d’humidité pose déjà problème, vous devriez peut-être vous en tenir… aux plantes artificielles. Il peut suffire de quelques mesures simples qui ne coûtent presque rien pour aider à maintenir le taux d’humidité approprié dans votre habitation. Vous pourrez ainsi économiser de l’argent, tout en profitant d’un confort optimal et d’un environnement sain toute l’année. 

GROS PLAN
Le taux idéal Le taux d’humidité peut nuire à la qualité de l’air et au confort dans une habitation, mais ce n’est pas le seul élément qui entre en ligne de compte. Combinés, un taux d’humidité et une température qui ne conviennent pas peuvent poser davantage problème. Par exemple, l’air sec en hiver peut faire gercer les lèvres, créer de l’électricité statique dans les cheveux et les vêtements, voire provoquer à l’occasion un saignement de nez. L’air humide en été peut aussi apporter son lot de désagréments. La moisissure et les acariens prolifèrent dans un environnement humide et créent des problèmes pour les personnes allergiques ou asthmatiques. En outre, nous savons tous à quel point l’air chaud et humide est inconfortable. Les logements sont tous différents, mais un taux d’humidité de 30% à 40% est généralement idéal en hiver pour garder les occupants au chaud et assurer leur confort, sans entraîner de condensation sur les fenêtres. En été, il peut se situer entre 50% et 60%.

François Berset